AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 brunch time (w/ ashton)

Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: brunch time (w/ ashton)   Lun 19 Fév - 17:51



Le contrôle faisait partie des ces petites choses que je pensais avoir sous contrôle. C'est assez ironique, que certains éléments de ma vie basculent au moment où j'ai l'impression de profiter au maximum du moment. J'avais passé la semaine avec Roxy, dans le but de faire de sa saint valentin la meilleure qui fût : restaurants, shopping, cinémas, restaurants, bijoux... J'avais claqué pas mal d'argent cette semaine, comme pour m'excuser de ce qui c'était passé quelques semaines plus tôt. Je n'en avais bien entendu pas parlé à Roxy, trop effrayé et pas assez brave pour assumer mes actes. J'avais une façon puérile et médiocre de gérer mes problèmes, je m'en rendais bien compte puisque j'essayais d'acheter ma petite-amie et n'avait presque pas adressé la parole à Ashton depuis les faits. Je l'avais ignoré, me contentant du minimum entre nous bien qu'il soit supposé être mon frère. J'en aurais peut-être parlé à Dylan, mais je m'étais ravisé : pourquoi s'intéresserai-t-il à ce genre de petits problèmes de fils à maman ? Je me retrouvais donc seul à combattre mes propres pensées et émotions en prenant les gens que j'aime pour des cons. Au bout de cette semaine d'amour de luxe, de non-dits et de sentiments refoulés j'avais décidé de porter mes couilles et avait envoyé un message à Ashton. Je n'avais pas bougé, je n'avais pas non plus lâché le téléphone d'entre mes mains jusqu'à ce que je reçoive une réponse de la part de mon meilleur ami. L'imaginer me répondre me fit bêtement sourire, j'avais essayé de taire ô combien il m'avait manqué et c'était non sans des crampes à l'estomac que j'avais décidé de l'inviter bruncher avec moi, chez Tydes. Le lendemain dans la matinée, dimanche dix-huit février je l'attendais à notre lieu de rendez-vous. J'avais enfilé un t-shirt blanc et une veste en cuir signée Versace. Un jean de la même teinte, de la même marque ainsi qu'une paire de Doc Martens rouge éclatante. Pendant un instant, j'ai imaginé Ashton me foutre un lapin, ce que je méritais clairement. Je n'avais cessé de penser à lui et à nous depuis cette fameuse soirée, j'avais également découvert avec amertume et peine à quel point son absence m'affectait. Alors, lorsque j'avais finis par apercevoir sa tignasse depuis ma table je me suis immédiatement redressé en agitant ma main, manquant ainsi de faire renverser mon café. La veille, je m'étais imaginé me jeter sur mon bro pour le décoiffer et l'emmerder comme avant sous le regard des autres clients et pourtant, à cet instant précis je ne faisais strictement rien. Je l'ai observé s'avancer vers moi en sentant les doigts de la culpabilité et de la douleur se resserrer autour de mon cœur « Salut ! » je manque de lui dire qu'il est en retard, avant de réaliser que c'était moi qui avait préféré venir quarante minutes en avance histoire de ne pas perdre une seconde avec lui. J'avais eu du mal à dormir cette nuit, j'avais peut-petre cumulé trois heures de sommeil entre chaque réveils mais pas quatre « J'ai pris un café en t'attendant, j'espère que tu m'en veux pas. » un ou cinq. J'avais eu besoin de me réveiller, et devais maintenant cesser d'agir comme si je m'étais enfilé un rail de coke plus tôt « J'espère que t'avais rien de prévu ce matin, j'aurais sûrement dû t'en parler plus tôt. » pourquoi est-ce que je parle comme s'il avait reporté quelque chose pour me rejoindre ? Ouais l'idée qu'Ashton ait préféré venir ici plutôt qu'ailleurs me réconforte, comme le gros gamin que je suis. Je me mord les lèvres, avant de me rasseoir et de me taire pour laisser la parole au rouquin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Lun 19 Fév - 19:27

tu étais dans le flou. total. tu ne savais pas quoi faire, ni quoi répondre. hier, tu avais longuement hésité face au sms que jay venait de t'envoyer. tu avais envie de le voir, ça, tu en étais sûr, et pourtant, une petite voix te disait de refuser, de repousser ça à plus tard. car tu savais pertinemment qu'en vous voyant, vous alliez parler de ce fameux soir. pour le moment, vous n'en aviez pas encore parlé, vous aviez agis comme si de rien n'était. tu ne savais pas ce que jay en pensait. à vrai dire, étant donné qu'il était en couple, tu était persuadé qu'il regrettait énormément ce qu'il s'était passé entre vous. tu te sentais bête. vraiment bête. car toi, tu ne regrettais pas. bien que tu sois confus, étant donné que tu n'avais songé une seule seconde de coucher avec un quelconque garçon, et encore moins jay, tu ne regrettais pas. sans ce plaisir partagé le temps d'une soirée, tu n'aurais jamais remis en doute ton orientation sexuelle. depuis ton plus jeune âge, tu étais persuadé d'être hétérosexuel. désormais, tu étais perdu. totalement. alors tu lui répondis simplement que tu étais disponible, et que tu viendrais boire un café avec lui dimanche matin. lorsque tu arrivas au lieu du rendez-vous, tu étais totalement stressé. habituellement sûr de toi, là, ce n'était plus du tout le cas. tu ne savais pas ce que jay allait te dire. tu entras dans le café d'une marche hésitante, et tu le repéras installé à une table. un léger sourire de dessina sur tes lèvres en croisant son regard. tu t'installas face à lui. « salut jay, » murmuras-tu, esquissant un léger sourire. lorsque tu croisas de nouveau son regard, tu ne pus t'empêcher d'abaisser les yeux. dés que tu le voyais, ton esprit était bombardé par les souvenirs de cette fameuse nuit. cette nuit qui avait tout changé entre vous. « ah ne t'inquiète pas, » le rassuras-tu lorsque ton camarade déclara qu'il avait déjà commandé son café. tu en commandas un directement dés qu'un serveur passa près de la table. « ce matin j'avais prévu de faire un footing aux aurores et de réviser pour mon contrôle de maths demain, mais c'est pas grave, je ferai ça ce soir, » souris-tu. depuis toujours, jay passait avant tout. bien qu'il y avait certaines tentions entre vous en ce moment, il restant tout autant important à tes yeux. « du coup, qu'est-ce qu'on fait là un dimanche matin ? » demandas-tu, feignant de connaître la raison de sa venue.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Mar 20 Fév - 20:54



J'étais pas con, et je pouvais clairement sentir que le malaise ne venait pas que de moi. Malgré les odeurs de cafés, de chocolats chauds et de thé, des viennoiseries sortant du four et des fruits frais ainsi que tout ce qu'il y avait de présent à un brunch, l'ambiance entre mon meilleur ami et moi était terriblement tendue. Le voir baisser les yeux après m'avoir salué me procure un pincement au cœur que j'essaie d'ignorer. Les choses sont-elles devenues si compliquées entre nous ? J'écoute ses mots, incapable de mon côté de pouvoir détourner mon regard ses yeux. Mon regard tombe parfois sur ses lèvres, et je m'empresse de relever les yeux vers les siens en sentant mon estomac se tordre. Au moins, il était là et savait me parler. C'était déjà moins difficile que ce que j'imaginais. Il commande à son tour un café et je hausse les épaules à sa question, détournant enfin mon regard pour regarder les tables garnit de nourriture autour de nous. Bizarrement, je n'avais plus très faim maintenant que le rouquin était assis en face de moi, c'est comme si sa présence dans la même pièce suffisait à brouiller la différence en ce qu'il y avait d'utile et de nécessaire « J'ai utilisé le brunch comme prétexte. Pour te voir. » je marque une petite pause, faisant craquer mes doigts en réfléchissant bien à mes mots, les sélectionnant avec méthodologie dans mon esprit. Je regard un peu partout, soupirant avant de prendre mon courage à deux mains et le regarder droit dans les yeux, baissant un peu le ton de ma voix « Je suis désolé de t'avoir ignoré ces derniers semaines mec. Je sais pas comment j'ai fais, je suis toujours incapable de faire quoi que ce soit sans toi. » j'ose un petite rire. Combien de fois avais-je pensé à lui au cours de ces dernières semaines ? Il y avait des moments durant lesquels j'avais eu envie de mettre mon meilleur ami au courant mais je n'avais pas su comment m'y prendre. Et puis, j'avais pensé à lui plus que je n'aurais dû. Je m'étais imaginé des choses, me demandant comment les choses auraient évolués si ce matin là je n'avais pas quitté le rouquin comme si de rien était. J'avais besoin de lui faire comprendre à quel point j'étais désolé d'avoir été si égoïste : je n'avais même pas pris la peine de savoir ce que Ashton ressentait après cette nuit. S'il allait bien ou mal, s'il regrettait ou non, s'il avait aimer. J'avais agis comme un véritable con avec lui, et d'autres, et aujourd'hui j'avais besoin de faire table rase sur le passé pour offrir ce que je n'avais jamais osé devoir : la vérité. Et en tête de cette liste figuraient les nom d'Ashton et de Roxy. Je ressentais beaucoup trop de choses pour pouvoir tout gérer, je ne savais pas comment m'y prendre avec eux, les deux personnes les plus importantes de ma vie. Je savais que les choses allaient sûrement être plus délicates avec Roxy, mais dans un premier temps j'avais besoin du soutien de mon meilleur ami et de lui faire comprendre que jamais de la vie je ne pourrais l'abandonner plus longtemps que ces dernières semaines. Je l'observe, et suis incapable d'approcher ma main de la sienne, silencieusement pour jouer avec le bout de ses doigts sans le regarder pour me répéter « Je suis désolé. » mon cœur menaçait d'exploser, et j'avais terriblement besoin de retrouver Ashton dans mon quotidien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Mar 20 Fév - 21:29

tu t'installas à la table occupée par jay. tu avais la gorge nouée, le cœur serré et les mains moites. tu avais peur. tellement peur qu'il t'annonce qu'il n'avait plus jamais envie de te voir, qu'il t'insulte, qu'il te tourne le dos. en croisant son regard, tu fus immédiatement envahis par les souvenirs de cette torride nuit. cette nuit qui avait entièrement détruit votre amitié. avant, vous étiez si proches. comme des frères. mais désormais, ce n'était plus pareil. aujourd'hui était la première fois que vous vous reparliez depuis cette fameuse nuit, alors qu'elle remontait à plusieurs semaines. cette discussion, tu savais qu'elle était nécessaire. même obligatoire. sans ça, vous n'arriveriez pas à faire comme si de rien n'était, et à redevenir comme avant. et pourtant, cette putain de discussion te faisait trembler d'effroi. tu n'avais pas envie de passer par quatre chemin. autant attaquer directement le sujet sensible. sans langue de bois, tu lui demandas le pourquoi du comment d'un rendez-vous dans un café, surtout un dimanche matin. les paroles de jay te firent frémir. tu osas enfin plonger tes prunelles dans les siennes. tu voyais qu'il n'allait pas bien. tout comme toi. tu avais envie de le prendre dans tes bras, de le rassurer, de t'excuser. mais tu ne fis rien. non. tu restas assis sur ta chaise, le fixant intensément du regard, attendant la suite, le souffle court. ses paroles te heurtèrent de plein fouet. tu ne t'attendais pas à ça. tu étais soulagé. totalement soulagé. pendant des jours et des jours, tu t'étais imaginé les pires des scénarios. et là, face à toi, jay venait de s'excuser. tu laissas échapper un léger soupir. il fallait que tu lui répondes. il n'attendait que ça. mais tu n'arrivais pas à trouver tes mots. tu inspiras profondément, et décidas de te lancer. « jay, tu n'es pas le seul fautif dans l'histoire, » murmuras-tu. ton regard plongea dans celui de ton camarade. un frisson parcourut ton échine. tu te mordis la langue. « je suis sincèrement désolé d'avoir autant paniqué, je ne savais pas quoi faire, ni comment te parler, » t'excusas-tu à ton tour. d'un geste lent et hésitant, craignant la réaction de jay, tu lui pris les mains, serrant tes paumes contre celles de ton ami. « ce qui m'importe c'est que tout s'arranger entre nous, sans forcément que l'on parle de tu sais quoi si tu n'en as pas envie, » mentis-tu. tu en avais envie. car toi-même, à l'heure actuelle, tu ne comprenais toujours pas. jamais, mais alors jamais tu n'aurais imaginé ressentir autant de plaisir avec un garçon, et encore moins avec jay.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Mar 20 Fév - 21:50



Me retenir de le toucher est difficile, en fait j'en suis incapable. Je ne supportais pas la solitude, je faisais toujours en sorte d'être avec quelqu'un pour m'aérer l'esprit, partager des bons moments mais aujourd'hui avec Ashton tout était différent. Son absence avait été une torture nécessaire, une torture durant laquelle j'ai réalisé à quel point j'étais attaché au rouquin, plus que je ne pensais l'être. Et aujourd'hui, alors qu'il se tient en face de moi en s'excusant à son tour je suis incapable de ne pas le toucher : j'avais besoin de le sentir contre moi, même dans le contact le plus anodin qui soit. J'avale avec difficulté lorsque j'entend le timbre de sa voix et saisit le sens de ses paroles mais à nouveau mes sens s'embrouille lorsque je le sens enlacer mes doigts. Je ne peux pas le regarder droit dans les yeux cette fois-ci. Un frisson parcoure le long de mon échine, et je dois me concentrer pour ne pas bouger ou serrer ses doigts plus forts. Un silence s'installe rapidement et je me contente de hocher la tête à ses derniers mots avant de lâcher tout doucement sa main et saisir ma tasse de café, tremblant légèrement en l'approchant de mes lèvres. Je prend une gorgée, puis une seconde et une petite troisième. À ce rythme là, je serai dégoûté du café d'ici le début d'après-midi. À nouveau, mon cœur bat à la chamade. J'ignore si j'aime cette sensation de chaud et de froid qui dévale dans mon corps, tout ce que je sais c'est que je suis heureux de pouvoir mettre les choses au clair avec mon meilleur ami et de voir qu'il ne m'en veut pas. Je relève les yeux vers lui avant de me mordre la langue, est-ce que je devais aller plus loin dans ma franchise ? C'était si dur d'être honnête avec sois-même, plus dur encore que d'être honnête avec le rouquin. Je frotte mon front, passe une main dans mes cheveux en serrant la mâchoire avant de me lancer « J'ai aimé ce qui c'est passé. J'y ai repensé, plusieurs fois et j'arrive pas à nous en vouloir pour ce qu'on a fait... En fait je m'en veux surtout pour le silence radio» je marque une petite pause, ma voix se brise mais je garde la tête haute dans un sourire qui fane vite. Pourtant, Ashton me connaît assez bien pour remarquer certaines mimiques de mon profil et savoir que je suis mal à l'aise « C'est juste que... Je sais pas comment réagir avec Roxy. » le simple fait de dire son nom à voix haute transperce mon cœur. Comment est-ce que je peux être aussi pathétique envers elles et Ashton ? Je me racle doucement la gorge « Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas ce qu'on a fait qui m'a perturbé mais c'est de l'avoir trahi. En l'espace d'une nuit j'ai rendu les choses désastreuses avec les deux personnes qui comptent le plus pour moi et je sais vraiment pas comment faire pour me sortir de cette merde mec. » je me mord la lèvre inférieure. C'est pas la moment de chialer. Depuis combien de temps les larmes salées n'ont elles pas irriguées ma peau ? J'en sais rien, mais ces dernières semaines avaient été compliquées sur le plan émotionnel « Si j'avais été célibataire quelques semaines plus tôt, les choses auraient été différentes, je te le jure. » mais ce n'est pas le cas et je ne pouvais pas vivre dans un monde chimérique fait de choix qui n'ont pas été fait. Ce que j'essayais de faire comprendre à mon meilleur ami, c'est que je suis totalement enclin à coucher avec une femme comme un homme mais que j'ai agis comme un véritable chien dans le dos de Roxy. Ce que je voulais également faire entendre à Ashton, c'est que non seulement j'avais adoré la nuit passé avec lui mais qu'en plus de cela j'aimerai pouvoir recommencer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Mer 21 Fév - 10:59

tu étais tellement absorbé par ta discussion avec jay que tu n'avais même pas remarqué que ta tasse de café était posée devant toi, et que le serveur attendait ton paiement. tu lui lanças un léger sourire et tu fouillas dans ton sac afin de lui donner les quelques pièces nécessaires. une fois le serveur éloignée, tes prunelles replongèrent dans celles de jay. il t'envoûtait, totalement. tu n'avais encore jamais ressentis ce genre de chose avec quiconque. tu connaissais jay par cœur, et tu voyais très bien qu'il était encore chamboulé par cette fameuse nuit. tout comme toi. tu étais bien déterminé à essayer de tout comprendre aujourd'hui, parce que tu ne pouvais supporter encore plus longtemps le silence pesant qui avait détruit votre amitié à petit feu. tu lui avais pris la main. tu ne savais pas vraiment pourquoi. c'était comme si tu n'avais pas réussis à contrôler ton corps. ta tête disait que tu devais rester distant, mais ton corps disait le contraire. il ne recherchait que la proximité avec jay, comme s'il en était devenu accro. après un long silence pesant et une gorgée de café, ton camarade reprit la parole. tu te sentis soudainement soulagé. depuis plusieurs jours, tu étais stressé et inquiet. désormais, tu avais l'impression d'être libéré d'un poids qui te suivait depuis bien trop longtemps à ton goût. « j'avais peur d'être le seul à y avoir pris du plaisir, » soufflas-tu, esquissant un léger sourire timoré. tu étais soulagé. totalement soulagé. jay ne regrettait pas. et là, ton camarade aborda le sujet sensible. sa petite-amie. tu grimaças tout en lâchant un soupir. tu l'avais zappé cette roxy. ton ami devait être encore plus perdu et désorienté que toi. en plus d'avoir couché avec son meilleur pote, il avait aussi trompé sa copine. tu ne savais pas quoi dire. tu n'avais jamais été le genre de personne à réussir à parfaitement rassurer et conseiller tes proches. tu réfléchis un court instant, prenant une profonde gorgée de ton café. tu t'adossas contre le dossier de ta chaise. « ça ne doit pas être évident à gérer tout ça. après, concernant roxy, elle passe en priorité. vous étiez bien ensembles et je n'ai pas envie d'avoir votre rupture sur la conscience, » murmuras-tu. tu n'étais pas un briseur de cœur, loin de là. et encore moins avec les petites-amies de ton entourage. tu te mordis la langue, réfléchissant à ce que tu pouvais dire ensuite. « pour roxy, je pense qu'il faudrait que l'on garde nos distances. si tu as le courage de lui dire, elle va me haïr, et si elle nous voit ensembles, elle va d'autant plus disjoncter, » déclaras-tu. foutaises. la seule chose dont tu avais envie à l'heure actuelle, c'était de t'éloigner de jay. au contraire, tu avais envie de le retrouver, de passer du temps avec lui. mais pour son bien, c'était l'unique solution que tu pouvais envisager.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Jeu 22 Fév - 18:51



Je connais Ashton depuis tellement longtemps maintenant. Je peux savoir s'il va bien ou s'il va mal rien qu'en lui jetant un regard, on se comprend parfois avec un simple coup d’œil et il ne se passe pas deux heures sans qu'il m'arrive de penser à lui, à nos conneries ou une tonne d'autres trucs qui me font songer à lui. Pourtant, plus que jamais j'avais l'impression d'être sur une pente glissante dans notre relation. J'avais l'impression que le moindre faux pas allait me faire chuter et entraîner Ashton dans cette même descente. Lorsque le rouquin avoue dans un petit sourire avoir pris du plaisir aussi, je dois me retenir à mon tour pour ne pas rigoler. Dire que j'ai pris du plaisir cette nuit là est un euphémisme. J'ai des rapports sexuels assez souvent avec Roxy, surtout parce que c'est un truc que font les couples mais on ne peut pas dire que je sois vraiment stimulé ou conquis sous l'effet du plaisir charnelle avec elle. Avec Ashton les choses avaient été différentes, plus spontanées et un brin maladroit, intense et bestial. Malgré tout, la suite de ses paroles me laisse perplexe. Je penche légèrement la tête sur le côté et appui à nouveau mon dos contre le dossier de ma chaise. J'observe Ashton, et sa belle gueule et l'éclat dans ses yeux, les nuances de ses cheveux en léchant tout doucement ma lèvre inférieure « En fait ça te dérangeai pas, qu'on ne se parle plus ? » je fronce légèrement les sourcils en détournant le regard. Qu'est ce qui était en train de se passer ? Je me racle la gorge, avant de l'observer à nouveau « Alors, je vais continuer à sortir avec Roxy tout en sachant que j'ai éprouvé plus de choses avec toi en une nuit qu'avec elle sur le plan physique durant des mois de relation ? » je marque une petite pause sans le lâcher du regard, sans laisser ni la douleur, ni la colère se lire sur mon visage « Je.. Je dois faire comme si rien ne c'était passé, en continuant de simuler avec ma petite-amie tout en m'éloignant de mon meilleur ami ? » est-ce qu'on était encore des meilleurs amis ? Cette nuit m'avait apporté ce plaisir jouissif mais son lot de problèmes en même temps. Peut-être que cette relation charnelle avait définitivement brisé ce qu'il y avait entre nous. Regarder Ashton me fait autant de bien que de mal, un peu comme un tête à tête avec le soleil « J'aime Roxy, elle a toujours été là pour moi, et moi pour elle depuis que nous sommes gosses, mais je ne l'aime pas comme je suis supposé l'aimer. » je me mord la lèvre inférieure, pour me faire mal et ne pas en dire trop. Chaque chose en son temps. Je ricane, légèrement sur les nerfs en essayant de me calmer. Je dois me maîtriser pour ne pas taper du poing contre la table alors je me contente de rigoler, les dents serrées en évitant de regarder Ashton et son visage si parfait « Moi qui pensais être celui qui avait du mal à assumer les choses. » je saisis ma tasse de café, et la termine d'une traite pour ne plus rien laisser à l'intérieur « On va s’arrêter là alors ? » je renifle, réalisant alors que ma voix s'emporte un peu et je dois serrer les poings pour me calmer. Une vieille dame me jette un regard noir et je réalise que je ne peux pas m'emporter ici dans cet établissement de luxe un dimanche matin « Tu veux pas te mêler à une sale histoire et essuyer l'ouragan Roxy donc tu me demandes qu'on s'éloigne ? » c'est comme si ma connerie prenait un tout nouveau tournant « Si c'est ta façon de te venger parce que je t'ai pas rappelé avant... Okay c'est justifié, t'as totalement raison ! Mais franchement... On peut pas vraiment s'arrêter là mec... Pas toi et moi. » cette fois-ci je ne peux plus détourner mon regard du sien, et attend désespérément une réponse pour que je puisse sortir de cet état de torpeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Sam 24 Fév - 9:11

en entendant les réactions de jay par rapport à tes paroles, tu compris directement que tu t'y étais particulièrement mal pris. tu n'avais pas été clair dans tes paroles, et visiblement, jay venait de bien se vexer. tu poussas un léger soupir et croisas tes bras sur ta poitrine. tu avais été plus que maladroit sur ce coup-là. ton camarade avait compris que tu ne voulais plus le voir, alors que c'était tout le contraire. toi, tu voulais simplement le protéger, l'éloigner de toi simplement par protection. cette fameuse nuit, tu l'avais adorée. plus que n'importe quelle autre nuit. avec jay, ça avait été différent qu'avec tout les autres. tu n'étais même capable d'expliquer en quoi cela avait été différent, mais ça l'avait été. et visiblement, ton camarade pensait la même chose que toi. « ce n'est pas du tout ce que je voulais dire, jay, » murmuras-tu en esquissant une petite grimace. « je n'ai pas envie de te perdre. tu es la personne la plus importante pour moi, alors arrête de dire des conneries pareilles, parce que tu sais très bien que je tiens à toi, » déclaras-tu. tu détestais faire de telles déclarations à des personnes. même à tes proches, tu avais du mal. et pourtant, aujourd'hui, tu estimais que cela était plus que nécessaire. pour sauver votre amitié, tu étais prêt à tout. même à mettre ta fierté de côté pour que jay se rende compte à quel point tu tenais à lui. « je disais simplement ça pour toi. je ne sais pas où est-ce que ça va nous amener, cette relation. je ne sais même pas ce que j'éprouve pour toi, si c'était simplement sur le moment ou si j'ai quelque chose envers toi. je ne sais pas, je suis totalement perdu. et je déteste être perdu comme ça, » te confias-tu, le cœur lourd. tu poussas un profond soupir lorsque tu sentis que tes yeux se bordaient de larmes. non, tu ne devais pas pleurer. pas aujourd'hui. pas maintenant. pas devant jay, oh non, surtout pas devant lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   Sam 24 Fév - 14:53



La pression finit par redescendre, lentement mais sûrement. J'étais sur les nerfs depuis un bon bout de temps, tromper Roxy avec Ashton, ne plus adresser la parole à ce dernier et faire comme si de rien était avec ma petite-amie n'avait en effet pas contribué à arranger les choses. Mes poings se détendent tout doucement alors que j'écoute avec attention les paroles du rouquin. Ouais j'avais été peut-être con d'entendre ses mots de cette façon là mais m'éloigner d'Ashton était la dernière chose que j'avais envie de faire au jour d'aujourd'hui. J'avais essayé, et c'était catastrophique. La conversation prenait rapidement un courant assez dangereux, trop rapide pour que je puisse l'anticiper et trop dangereux pour que je puisse changer de sujet. Alors lorsque mon meilleur ami me confie être perdu dans ses sentiments vis à vis de moi, je ne peux rien faire d'autre que l'entendre en encaissant le choc. Je le connais par cœur, je sais qu'il n'est pas habitué à faire ce genre de déclarations et qu'il lui en faut beaucoup pour venir à en faire. Je reste silencieux, pesant avec précaution le poids de mes mots malgré l'euphorie et le choc de comprendre le sens de cet enchaînement de syllabes. Autrefois, je ne voyais Ashton comme rien d'autre que mon frère. Toujours collés ensemble, à chahuter, à s'amuser. En grandissant, nous sommes restés toujours aussi soudés comme deux frères mais peut-être qu'au fil des ans certaines choses avaient changés entre nous. Nous sommes passés d'enfant à jeunes hommes, nous avions découvert la puberté en évoluant ensemble dans une synchronie parfaite et peut-être n'avais-je pas été assez attentif quant aux désirs de mon corps et de mon être. Je prend une profonde inspiration, me mordant la lèvre inférieure sans trop savoir quoi lui dire sans paraître incohérent ou sourd « C'est pas la première fois que ça m'arrive avec un garçon. » la tête baissée, j'ai l'impression que mon cœur va exploser dans ma cage thoracique. Je refuse de regarder Ashton droit dans les yeux. Je n'ai pas honte du fait que je puisse prendre mon pied avec des mecs, j'ai surtout honte de ne pas l'avoir avoué plus tôt à Ashton « C'était arrivé une seule fois auparavant, durant l'été que j'ai passé en Europe avec Roxy. Quand je suis revenu je t'ai dis que j'étais devenu un homme, et tu pensais que je parlais de Roxy sauf que... Non. » cette fois-ci je redresse le visage en affichant un semblant de sourire pour le regarder. Je réalise alors que les pupilles de mon frère luisent, comme à deux doigts de laisser des larmes dévaler le long de son beau visage. Je me penche en avant, comme pour rendre la discussion plus privée qu'elle ne l'était déjà. Je tend un bras, pose une main derrière sa tête pour l'obliger à se rapprocher de mon visage. Je peux sentir son souffle contre ma peau et le regarde droit dans les yeux « T'es tout pour moi. Je t'aime. C'est normal qu'on soit chamboulé par ce qui c'est passé, on a vécu tellement de trucs ensemble... » c'est là que je réalise à quel point ses lèvres sont proches des miennes, et à quel point j'avais envie de l'embrasser. Merde. Je brise l'étreinte, doucement pour ne pas le brusquer et me racle la gorge « J'suis perdu aussi mec. Mais on a pas à être perdu tout seuls, de nos côtés. » je dois me faire violence pour ne pas le toucher. Que ce soit mon pied sous la table, ma main sur la nappe ou n'importe quel autre parcelle de mon corps qui semble réagir à la proximité du rouquin.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: brunch time (w/ ashton)   

Revenir en haut Aller en bas
 
brunch time (w/ ashton)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?
» [SOFT] TIME OF DEATH : Calculer le temps restant avant la fin du monde 2012 [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
everlasting growing pains ✩ :: hymn for the weekend :: anciennes version :: sujets rp-
Sauter vers: