AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fête de trop (arlo)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

here since : 12/09/2018
dreams : 68
pseudo : prudence
face, © : reinhart. (bltmr)


( NEVER BE ALONE )
side to side:
ready for it: kip + liam + ...

MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   Dim 16 Sep - 9:09

il s'en va. il s'enfuit. s’engouffre trop loin pour qu'elle puisse le rattraper. arlo elle merde grave. mais l'alcool et ses effets n'excuse rien. ça n'excuse pas sa mère et son ton criard, ça n'excuse pas ses cris quand elle rentre le soir. ça n'excuse pas même arlo et son discours bancal. et pour la première fois, elle s'en va danser sur une autre onde que son chevalier aux poings sanglants. pour la première fois ça grésille sur la fréquence. chaque mot est un coup de poing dans le ventre. à s'en plier par terre, à bouffer la poussière. tu sais quoi arlo t'es peut-être aussi douée qu'ta mère. t'es peut-être bien ta misère. mais t'as juste simplement du mal à te l'avouer. elle voudrait se barrer, arracher sa robe. frotter son maquillage à s'en faire rougir le visage. pour l'instant elle se laisse étouffer dans la fumée, aspire les volutes pour ne pas avoir à feindre sa détresse. pour retenir les océans aux bords de ses yeux. kip... je... elle arrive pas à se démêler. c'est pas sûr qu'elle comprenne tout. et c'est sûrement pour ça qu'arlo traînent ces rumeurs aux humeurs sauvages. c'est sûrement pour ça qu'elle arrive même plus à formuler une excuse. et dieu sait qu'il en mérite une. dieu sait qu'elle est convaincante quand elle la dit dans sa tête. sauf que la demoiselle aux jambes nues se fige. sauf que kip il sait aussi cogner avec les mots. arlo se relèvent rarement. cigarette qui tremble au bout d'une main, lèvres pincées au bout des dents. elle se retient arlo, se protège de la pluie. se protège du tonnerre comme un chat sous le haut-vent troué. tu prends l'eau. t'es vraiment con. parce que t'as raison, parce que y avait que toi qui me faisait me sentir encore un peu sauvable. y avait qu'avec toi que le blason brillait sous le soleil. mais elle reste lâche, comme elle a toujours su faire. libère les tornades et dément l'indifférence. sûrement on aperçoit une perle bleue au coin de son oeil droit. sûrement elle déjà maintenant à la porte avec ses talons dans une main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

here since : 13/09/2018
dreams : 69
pseudo : am
face, © : trautwein (miserunt)


( NEVER BE ALONE )
side to side:
ready for it: arlo, liam, sol

MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   Dim 16 Sep - 14:12

tu pensais avoir trouver un compagnon d'route. vraiment. les misérables de hugo étaient des gens heureux comparés à vous, c'est ce que tu pensais au fond d'toi. et lorsque t'as rencontré arlo, tu t'es dis que vous pouviez partager un bout d'route, que ça pouvait pas vous faire trop de mal. t'as eu tord. tu pensais pouvoir te lancer dans cette histoire et en sortir intact. pourtant t'es là, dans ce jardin humide de rosé(e), complètement paumé. tu t'bats pour éviter la noyade mais tu coules tu coules. il est où l'temps où vous squattiez les toilettes du bahut pour fumer des clopes bon marché en cachette ? t'as l'impression qu'c'était il y a des années. et lorsque tes paroles s'envolent dans les airs, t'as envie de les rattraper mais arlo les entend et ça la blesse, tu l'sens. c'était l'but. faire du mal avant d'être à terre ça te connait. malgré l'insulte, elle ne dit trop rien. rien que tu saches déjà puis elle s'éloigne. tu la regardes et les paroles s'échappent de nouveau. c'est toi qui déconnes et t'as qu'une envie, c'est d'partir. partir la rejoindre ou partir de cette soirée sans t'retourner, tu ne sais pas encore. puis tu choisis. un pas d'vant l'autre, tu la suis, tu la rejoins, tu la dépasses. tu sors d'ce jardin sans âme pour rejoindre la soirée. la musique bat à nouveau dans tes tympans ; tu chopes un verre plein qu'tu bois d'une traite. le cadavre en plastique rejoint le parquet ciré. tu prends un autre verre. pareil. et enfin tu ressens les effets de rhum. enfin t'as la possibilité d'niquer un peu plus cette soirée interminable. à toi d'jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

here since : 12/09/2018
dreams : 68
pseudo : prudence
face, © : reinhart. (bltmr)


( NEVER BE ALONE )
side to side:
ready for it: kip + liam + ...

MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   Lun 17 Sep - 11:24

la cigarette éteinte au bord de la baie vitrée. un cadavre de verre comme cendar, elle le voit se faufiler devant. elle le voit boire. elle le voit lui et les dizaines de personnes qui s'agitent autour. elle voit trop. elle aimerait ne plus comprendre ce qui lui arrive, elle aimerait revenir en arrière et se crier de se taire. de bien fermer sa gueule pour une fois. elle voudrait remonter les heures pour que cette soirée deviennent une bonne idée. pour qu'à cette instant les deux shots qu'elle vient d'avaler deviennent inutiles. arlo est perdue. perdu dans le noir à semi corrompu pas un ou deux spots agités. arlo s'oublie au bout d'un gobelet rouge porteur d'un mélange douteux. croisée de regards à la croisée des mondes. arlo ondule sur les ondes. arlo boit encore, boit beaucoup trop. elle l'a perdu. égaré tout court ou simplement des yeux. si elle avait un brin de courage elle l'aurait pas laissé partir avec une insulte à la con en guise d’au-revoir. kip, il mérite qu'on prenne la peine de faire des phrases. elle aurait pu se creuser la tête. il est pas comme eux. il est pas le gars qui revient à la charge. qu'a dû bien voir votre dialogue façon gazon et ciel étoilé. maintenant que y a plus ton garde du corps on peut peut-être s'amuser non? de l'eau dans le gaz. un déclic, une seconde. arlo fait mouche. méduse aux serpents couleurs soleil. rien n'appelait à ses furies. rien n'appelait ses poings. et pourtant elle hurle, et pourtant elle cogne. comme tenu pour responsable des malheurs d'une blondeur. du ternissement des reflets de la jeune fille en panique. elle crache, lâche les tempêtes. elle est sûrement pitoyable, un beau spectacle qui arrête même la musique. mais arlo ne s'arrête que quand elle a eu sa dose. que quand ses mains ne suivent plus sa tête. elle contemple les yeux indiscrets. elle pourrait encore vriller rien qu'à les voir, ces yeux de pitié. elle les connait, ils la connaissent. mrs clarkson n'a plus à faire ses preuves. elle reprend un verre on se sait où, l'avale je ne sais comment. retour éclair sur le sol, la fille aux pieds nue prend la porte sans un mot pendant que trente paires d'yeux l'escortent.
dehors les escaliers sont trop hauts, pas assez droits. ses jambes sont trop molles, gestes aléatoires, elle se traîne jusqu'au grillage où cette fois elle préfère le bitume parce que ça tête tourne aussi vite que le ballon rouge sous sa poitrine.


Dernière édition par Arlo Clarkson le Mer 19 Sep - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

here since : 13/09/2018
dreams : 69
pseudo : am
face, © : trautwein (miserunt)


( NEVER BE ALONE )
side to side:
ready for it: arlo, liam, sol

MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   Mar 18 Sep - 19:56

ta tête tourne plus rapidement qu'une mst dans une partouze, c'est la seule phrase cohérente qu'ton cerveau arrive encore à créer. t'es là, posé avec les autres déchets d'la société. tu marches sur les cadavres qu't'as engendrés sur le sol. pas à pas, tu te mêles aux autres. tes pieds foulent un tapis épais. t'es sur un nuage. un nuage électro et tu sens même plus tes hanches se balancer au grès des boum boum. boum boum fait ton cœur. ça bat trop vite et les spots dorés t'éclairent comme une de ces anciennes peintures byzantines. mains blessées, tête baissée, tu t'fais enfant christique. tu tends les bras toujours plus loin, gênant la masse. tu sens tes doigts frôler simultanément des cheveux et d'la peau humide de sueur. la fraîcheur de la nuit est déjà loin. toi aussi t'es loin, loin de tout. les yeux fermés si fort que des couleurs naissent sous tes paupières, tu mets du temps à entendre le silence. une bête enragée grogne, brisant ta transe. t'ouvres les yeux lentement. un trou s'est formé dans la foule. la foule est meurtrie, elle s'est faite tirée dessus. un flash blond et désabusé s'abat sur tes rétines. arlo. l'gars a la gueule en sang et sans détour, tu claques un pied devant l'autre pour avancer. t'essaies de repérer le blé des yeux. il est loin. trop loin. tu vacilles jusqu'au dehors. tu trébuches, tu t'relèves. et arlo est là, sous un halo de lumière. posée sous un lampadaire, elle embrasse le bitume. t'es jaloux alors t'embrasses aussi le bitume et - putain - ça fait du bien de coller tes bras brûlants au macadam humide et odorant. j'te savais pas aussi drama queen, r'chel berry. et tu ris. tu ris à t'en casser une côte, tu ris à en avoir les yeux qui coulent. jeune et con et fou malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

here since : 12/09/2018
dreams : 68
pseudo : prudence
face, © : reinhart. (bltmr)


( NEVER BE ALONE )
side to side:
ready for it: kip + liam + ...

MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   Mer 19 Sep - 11:19

mascara, regard vingt-quatre carats, ça dégouline dans le creux de ses yeux. coquard de taulard ou cernes de la tristesse, les halos des lampadaires, eux, en sont fout amoureux. teint jaunâtre qui clôture sa sortie, deux jambes croisées sur le macadam. elle aurait presque volé un peu de musique dans ses oreilles, mais elle n'aura plus que les infra-basses, masseuses de cœurs qui étouffent les remontée acides des souvenirs instantanés.
elle devine une approche, elle entend les bruits tremblants du corps qui se traîne au dehors. et le revoilà, comme un spectre qui prend forme, lui et ses pilules acidulées. tu sais quoi remets ta capuche là, j'en ai marre de voir ta gueule de bras cassé. autre dimension, univers parallèle elle refait le geste à l'envers en lui collant le bout de tissu sur les yeux. parce qu'elle veut retenir son rire, le garder pour elle. elle a encore la marque des mots au fond de son bide, elle a encore les bleus de leur conversation sur le gazon. mains brûlantes, échauffées par ses furies, elle comprend maintenant la simplicité du geste. elle le comprend un peu lui et ses doigts bariolés de combats impulsifs. mais arlo elle est pas comme ça. arlo peut-être qu'elle est juste faite pour encaisser les coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: fête de trop (arlo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fête de trop (arlo)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres
» A TROP AIMER
» [Soucy, Gaétan] La petite fille qui aimait trop les allumettes
» Une maison de Blythe trop belle....
» TROP JEUNE POUR MOURIR de Perrine Huon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
everlasting growing pains ✩ :: london, england :: northside-
Sauter vers: